Ce forum a été créé dans le but de se rassembler pour discuter de nos lectures
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 "Des fleurs pour Algernon" - Daniel Keyes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
chrysta



Messages : 130
Date d'inscription : 15/01/2017

MessageSujet: "Des fleurs pour Algernon" - Daniel Keyes   Dim 5 Fév - 15:50

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Charlie Gordon a 33 ans et l'âge mental d'un enfant de 6 ans. Il voit sa vie bouleversée le jour où, comme la souris Algernon, il subit une opération qui multipliera son Q.I. par 3.

"Si l'opérassion réussi bien je montrerai a cète souris Algernon que je peu ètre ossi un télijen quelle et même plus. Et je pourrai mieux lire et ne pas faire de fotes en écrivan et aprendre des tas de choses et ètre comme les otres."

Charlie va enfin pouvoir réaliser son rêve : devenir intelligent. Au jour le jour, il fait le compte rendu de ses progrès. Mais jusqu'où cette ascension va-t-elle le mener?


J'ai été assez séduite par ce récit de science fiction assez proche de notre réalité et venant présenter le handicap mental en la personne de Charlie d'une manière singulière et très touchante. Malgré tout, je ne suis pas entrée dans le roman avec une frénésie de lecture et ce besoin que j'ai parfois de ne pas arrêter de lire. C'est un très bon roman qui nous fait réfléchir mais il ne m'a pas rendue addict.

Le début de l'oeuvre, après m'avoir intriguée par son originalité puisque nous lisons les écrits de Charlie bourrés de fautes et nous montrant son côté candide et naïf, m'a semblé assez long et rébarbatif, avec le sentiment que les choses n'avançaient pas, ou si peu et si lentement. En même temps, cet ennui et cette impatience m'évoque celle de Charlie, et j'ai l'impression qu'à cet endroit le style de l'auteur, qui déroule sa narration uniquement du point de vue de Charlie, nous fait vivre ce que Charlie lui même vit.

Par la suite, le déploiement de l'intelligence de Charlie s'accélère et le personnage évolue rapidement, commence à percevoir des éléments de la réalité qu'il n'avait pas perçus ainsi auparavant, notamment le fait que les autres, loin d'être ses amis, se sont moqués de lui, se sont joué de lui et lui ont fait certains tours méchants et pendables. C'est émotionnellement dur de le découvrir au travers de son regard qui change et ne perçoit plus les choses comme avant, c'est dur de percevoir sa tristesse face à cette prise de conscience. Auparavant il avait peut être une réalité tronquée, mais elle ne le rendait pas malheureux et lui permettait d'être en lui avec les autres. C'est cette possibilité relationnelle avec les autres qu'il perd peu à peu au fil des pages. L'explosion de son intelligence lui permet d'appréhender les choses tout autrement, de tout comprendre, d'avoir un esprit plus vif et plus affuté que les plus grands savants, mais, là où au début du livre il est intellectuellement déficient, il devient par la suite émotionnellement handicapé, et le personnage, loin de son aspect touchant du début, m'est apparu à ce moment dans toute sa supériorité, sa froideur, son manque de considération des autres. Il a un regard différent, mais il a perdu beaucoup dans l'opération et, peu à peu, il se retrouve seul de son fait.

Heureusement sur cette période que ses souvenirs nous le rendent plus attachants, tellement on perçoit par ses yeux d'enfant ce qui se passe dans son milieu familial, même si il le raconte avec les yeux du Charlie d'avant qui ne comprend pas vraiment et ne perçoit pas le mal. Sa mère qui le rejette, le renvoie de la maison, voudrait même le tuer parce qu'il est différent et que la différence fait peur. Sa soeur qui, elle aussi, le rejette, même si on apprend plus tard quels étaient ses sentiments à elle et à quel point elle a également pu souffrir de ce frère différent.

Je trouve assez intéressant de la part de l'auteur aussi de maintenir l'existence du Charlie du début dans ce petit enfant qui intervient à certains moments émotionnellement forts, ces moments où Charlie pourrait connaitre l'amour, les relations physiques, mais qu'il en est empêché par ce malaise, par ce sentiment d'être observé par cet autre lui qui a gardé l'immaturité d'un enfant et reste envahi par les interdictions maternelles et ses injonctions.

Puis, peu à peu, insidieusement, Charlie redevient Charlie .... et il sait ce qu'il perd, et même à la fin il a ce sentiment de ce qu'il savait et a oublié, comme un vide, comme un trou béant en lui.

Je trouve que cette histoire est un regard poignant sur la différence, mais peut être en le sens qu'elle nous permet de nous décaler et de réussir à percevoir que c'est notre cerveau avec nos normes qui juge de ce qui est bien ou mal . Charlie lui, au début, il est malmené mais heureux tout de même, car, comme il est dit dans le roman, il sait qu'ainsi des gens l'aiment. Toute son intelligence ne fai que mettre un frein à ses relations à autrui, elle le coupe du monde et le fait souffrir du fait de l'accuité qu'il a à percevoir les choses dans leur réalité et sous un autre angle.
Il est d'autre part intéressant de percevoir combien, quoi que l'on fasse, l'enfant reste présent et, si intelligent soit on, il pourra toujours venir interférer dans notre vie que l'on ne maitrise jamais, elle lui appartient d'une certaine sorte et il la dirige dans les soubassements de notre inconscient.

Charlie a évolué, a gagné une grande intelligence, mais son côté émotionnel reste celui de l'enfant. Les deux personnages montrent ce décalage et cette impossibilité à les concilier.

"J'ai souvent relu mes anciens compte rendus et vu l'ignorance, la naïveté puérile, le cerveau peu intelligent qui, dans une pièce obscure, regardait, par le trou de la serrure, la lumière éblouissante du dehors".... Je pense que le personnage s'est finalement brulé les yeux à la lumière de ce qu'il désirait, et il a beaucoup perdu avec cela puisque, finalement, il devra vivre maintenant avec ce sentiment de tout ce qu'il a perdu, alors qu'avant il n'en avait pas conscience.

Un beau livre, une réflexion intéressante sur le handicap, la différence, le désir d'être "normal", sur l'inconscient ..... Je pense que je tenterai de regarder le film un de ces jours ....
Haut
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
Admin


Messages : 180
Date d'inscription : 20/11/2016

MessageSujet: Re: "Des fleurs pour Algernon" - Daniel Keyes   Ven 17 Fév - 21:23

Ho je l'ai lu il y a longtemps, ce que tu décris est tout à fait vrai, ça m'avait marqué cette déchéance émotionnelle en parallèle de cette "acquisition" d'intelligence.
Je me souviens aussi vaguement de la scène avec la souris (ou le rat?) devenu intelligent aussi, qui portait des vêtements de mickey, mais qui redevient "normal" et arrache tout après avoir pris un coup de jus
mais c'est flou dans ma mémoire, je devrais peut-être le relire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lecture-amities.forumactif.com
 
"Des fleurs pour Algernon" - Daniel Keyes
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Des Fleurs Pour Algernon, Daniel Keyes
» Des fleurs pour Algernon - Daniel Keyes
» Daniel Keyes - Des fleurs pour Algernon
» [Keyes, Daniel] Des fleurs pour Algernon
» Keyes Daniel - Des fleurs pour Algernon

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
forum lectures et amitié :: Un livre, un topic :: Nos idées de lecture-
Sauter vers: